19/07/2024

Le Magazine de Sète

L'art de vivre à sète

INFO MIDI LIBRE. Affaire Gilles d’Ettore : le maire d’Agde est incarcéré pour corruption passive et prise illégale d’intérêt

L’élu, qui est aussi président de l’agglomération Hérault Méditerranée a passé 48 h en garde à vue à la brigade de la criminalité financière de la P.J. de Montpellier

Le maire d’Agde Gilles d’Ettore, qui était en garde à vue depuis deux jours à la brigade de la criminalité financière de la PJ de Montpellier, a été placé en détention ce jeudi 21 mars par le juge de la liberté et de la détention (JLD) de Béziers, après avoir été mis en examen pour « corruption passive, prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics ».

Le procureur et le juge d’instruction ont demandé son incarcération

Le procureur de la République de Béziers et le juge d’instruction avaient tous les deux demandé son incarcération, tout comme ils l’avaient fait pour l’autre personnage clé de cette affaire abracadabrante, une voyante médium d’Agde, Sophia Martinez, qui a été incarcérée à la prison de Nîmes un peu plus tôt dans la journée. L’époux de cette mère de six enfants, qui est également employé municipal à Agde, a lui été placé sous contrôle judiciaire après sa mise en examen.

L’enquête a débuté en octobre dernier lorsque l’épouse de Gilles d’Ettore, la conseillère régionale Géraldine D’Ettore, dont il est séparé, a déposé plainte contre X à Agde, pour dénoncer l’influence acquise sur l’élu depuis plusieurs mois par cette voyante, qui entretenait notamment des relations téléphoniques très régulières avec ce dernier.